Le projet PHORWater est divisé en différentes actions :

Gestion du projet Cette tâche implique la coordination et la supervision de la mise en œuvre globale du projet. Elle se déroule à Valence.

Gestion intégrale de la STEP pour l’optimisation du traitement du phosphore. Cette tâche concerne l’étude et la caractérisation de la station d’épuration de Calahorra ainsi que l’élaboration d’un protocole pour la gestion du phosphore dans la station d’épuration. Ce travail est coordonné par Valence.

Conception, construction et démarrage du procédé de cristallisation du phosphore en struvite. Cette action est coordonnée par Lyon. La conception du réacteur de cristallisation sera basée sur (i) une série d’expériences à l’échelle pilote pour évaluer la taille des particules qui peuvent se former dans la solution réelle et (ii) une modélisation de la dynamique des fluides afin d’optimiser le mélange des flux de réactifs et les performances de la zone de décantation. Une attention particulière sera également accordée à la conception du dispositif d’extraction des particules.

Mise en place d’une station pilote de récupération du phosphore et production de struvite. Cela implique l’installation d’une usine pilote à la STEP de Calahorra pour la précipitation de la struvite à partir des surnageants de boues. Cette tâche est coordonnée par Valence.

Validation de la struvite obtenue comme engrais. A Valence, le produit obtenu au cours du procédé de cristallisation sera caractérisé et son potentiel pour un usage agricole sera étudié.

Étude de rentabilité économique du procédé de précipitation de la struvite des eaux usées. Une analyse globale du procédé sera menée pour évaluer sa rentabilité économique. Cette étape est coordonnée par Valence.

Communication et diffusion du projet. Cette tâche concerne la communication autour du projet PHORWater pour accroître la sensibilisation de la société face aux problèmes environnementaux et économiques de l’exploitation de roches phosphatées. De plus, cette étape permettra la diffusion d’un autre procédé de traitement du phosphore, afin de minimiser la dépendance des sources naturelles de phosphore, tout en limitant les problèmes d’eutrophisation des  eaux de réception. Cette tâche sera coordonnée par Valence, avec la contribution de tous les partenaires.